28/03/2013

Février n° 345

Le fer à repenser

Quand vous avez tout pensé, votre cerveau est en bouillie, votre esprit par en vrille, et votre corps... n’en parlons pas. Il faut tout remettre en ordre, repartir de zéro. Le fer à repenser agit vite là où on l’applique. Quand il est bien rouge, il faut l’enlever, souffler sur la plaie et plier Dieu (qui est toujours froissé, sens dessus dessous, Jésus sait où) en quatre parties également saintes. Entre-temps votre tête aura repris forme humaine et même peut-être auréole, et vous pourrez de nouveau la faire servir à n’importe qui sans danger d’une nouvelle prise de tête, c’est bien le moins qu’on puisse attendre de ce qui fulmine (de rien) sous le crâne et de l’effet du fer à repenser. Le fer à repenser n’est pas chair.

Eric Allard

09:45 Écrit par Bernard Kersten dans Transparents | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.