25/09/2015

ATTENTION

A partir du 1ier octobre 2015,

le numéro de l'école sera

le 0472/333168

L'ancien numéro (085...) ne fonctionnera plus.

 

11:37 Écrit par Bernard Kersten dans Contacts, Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/09/2015

La badge symbole rentrée 2015

Symbole de la rentrée

(associé au texte : la parabole du tissu)

 

 

Pour apprendre et pour vivre ensemble, il faut créer une ouverture qui accepte de recevoir

(l’autre ou le savoir)

et, de l’autre côté, il faut partager, donner de soi, faire un don. Prendre et tisser, apprendre.

Ainsi on peut lier, se lier, se relier.

Puis tenir et re-tenir.

Pour le savoir, il faut faire entrer dans sa tête,

pour les relations, il faut accepter de faire entrer dans son espace, dans sa bulle.

Cela demande un effort,

une volonté des deux parties.

Quelques fois, le cerveau a besoin d’oublier

pour recycler.

Quelques fois, les relations doivent être

recyclées, renouvelées.

09:45 Écrit par Bernard Kersten dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/09/2015

Texte de la rentrée

La parabole du tissu

La parabole du tissu ou comment vivre l’unité dans la diversité ?

La société, l’équipe, la classe, la communauté scolaire est comme un tissu qui s’élabore, qui se fabrique,  un tissu dont je ne sais pas ce qu’il sera, mais qui, autour de nous, peu à peu, sera un tissu sans modèle, mais un tissu à part entière.Dans ce tissu, je peux être un fil, un trait de couleur…Bleu profond ?Rouge éclatant ?Ou bien le fil de lin gris.

Cette troisième couleur, au dire des tisserands, est la plus importante,

Le gris neutre de tous les jours, celui qui fait chanter le bleu profond et le rouge éclatant ; celui qui est porteur d’harmonie, porteur de beauté.

N’avoir que ma propre couleur, et de cela me réjouir, pour qu’elle apporte la joie et non la rivalité, comme si moi, bleu,j’étais l’ennemi du vert, comme si j’étais moi, ton adversaire.

Et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas entrer

Avec nous dans l’ouvrage ?

Irai-je, les précédant, leur faire place,

Pour qu’ils viennent librement de leurs propres couleurs se mêler au dessin ?

Il y a une place pour tous.

Et chaque fil vient apporter une continuité :non seulement ceux qui sont à l’origine du travail,  au départ du travail, les fils qui ont été tendus  d’un support à l’autre du métier, non seulement ceux-là, mais chaque fil.

Un fil vient à rompre, à casser : aussitôt, le travail s’arrête, et les mains patientes  de tous les tisserands s’appliquent à le renouer…

Chaque fil, même le plus lumineux, peut disparaître, peut-être caché, tissé sous les autres, il est cependant là, non loin, même si notre œil ne le perçoit plus…

Maintenant c’est au tour du mien d’être lancé à travers la chaîne.

Quand son trait cesse d’être visible, alors toute l’harmonie, toute la beauté apparaît, harmonie de ma nuance, mêlée à toutes les autres qui l’accompagnent jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Je ne sais pas ce qu’il adviendra de ce tissu.

Le saurai-je jamais ?

Un tisserand de Finlande     Origine inconnue

16:46 Écrit par Bernard Kersten dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Equipe 2015-2016

Cycle 1 : Carine Delvaux, Anne-Catherine Résimont, Cindy Collard

Cycle 2 : Cécile Fraineux, Nathalie Dupont, Véronique Behiels, Hélène L.

Cycle 3 : Pieraerts Patricia, Hélène Laloux,

Jeanne Fastre, Joël Constant,

Cycle 4 : Sylvie Heusschen, Nicolas Montulet, Justine Admet, Bernard Kersten, Hélène Laloux, Emelyne Chasseur, Hélène Etienne

Projet Mousqueton :

Ressource spécialisée apprentissages : Véronique Behiels (C2)

                                                        Justine Admet (C4)

Jeanne Fastre (C3)

                                               Nathalie Dupont (C2)

                                               Hélène Etienne

Ressource spécialisée logopédie : Line Nguyen,

Coordinatrice : Stéphanie Ligot

Psychomotricité en maternelle :

Sports : Béatrice Demoitié  0495184744, Guillaume De Marneffe

Deuxième langue : Paulette Tuytel

Garderie : Madame Durutte Karin 0479/297599 + Dona Baugnée

Direction  : Bernard Kersten  0499129348

PMS HUY :  Nathalie Steimes, Marie-Chistine Dricot  085/212914

PMS Spécialisé : Pascale Cocheteux, Mme Grégoire, Mme Regaert 081229090

16:46 Écrit par Bernard Kersten dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Règlement d'ordre intérieur 2015-2016

Règlement d’ordre intérieur 

 

Il contient trois types de règles :

  • les règles légales ;

  • les règles permanentes ;

  • les règles de vie.

     

    Les obligations légales sont imposées par le législateur. Elles sont communiquées par la direction et concernent l’obligation scolaire, les absences, le choix des cours de langues, les changements d’école …

     

    Les règles permanentes sont fournies par l’institution, il s’agit d’un cadre de fonctionnement qui ne peut être réadapté que par l’institution : P.O., direction, conseil de l’équipe éducative et conseil de participation.

     

    Ces règles sont valables quelles que soient les personnes et les activités en fonction.

     

    Les règles de vie sont évolutives, adaptées, créées et ajustées par le cercle (conseil des enfants) et font l’objet de l’éducation à la citoyenneté.

     

    LES OBLIGATIONS LEGALES

     

    Ces règles concernent :

    l’obligation scolaire,

    les absences,

    le choix des cours de langues,

    les changements d’école …

     

    Sanctions : seule l’inspection est compétente à ce sujet.

     

    LES REGLES PERMANENTES

     

    Ces règles concernent :

    Le respect des personnes 

         (adultes et enfants) ;

    Le respect des lieux et du matériel ;

    Le respect du travail de l’autre ;

    Le respect de l’horaire ;

    Le respect de son ‘possible’.

     

    Les sanctions sont en rapport avec le non-respect effectué, elles sont prévues dès l’émission de la règle.

     

Ces règles seront affichées dans l’école. Elles seront également remises avec les projets éducatif et pédagogique lors des inscriptions. Toutes modifications apportées, tout changement effectué seront transmis transmises par le biais du « Trans-parents » (journal de l’école) ainsi que communiquées au cercle des enfants.

 

Voici les règles permanentes en place actuellement :

 

Article 1 : L’école est un lieu pour apprendre et chacun doit pouvoir y parvenir. Dès lors,

chaque personne mérite le respect tant envers sa personne, sa fonction, ses besoins d’apprentissage, son intégrité morale et physique.

 

C’est pourquoi, tout acte violent verbal ou gestuel, tout objet dangereux et tout stupéfiant sont interdits.

 

Conséquences :

  • Un temps de réflexion sur la colombe (sablier).
  • Ramener le sablier.
  • Les excuses sont un minimum et doivent suivre la réflexion.
  • Suivant la gravité des faits, les personnes en conflit seront entendues auprès de la direction qui proposera la manière de réparer (cfr. procédure exceptionnelle) et/ou les adaptations nécessaires. Les besoins de la victime seront pris en compte selon une procédure explicitée en classe.

Philosophie et règle unique dont tous les articles suivants découlent :

« On vient à l’école pour apprendre, tout ce qui empêche d’apprendre est interdit ! »

 

Article 2 : L’école est un lieu pour apprendre et chacun doit pouvoir y parvenir. Dès lors,

le travail de chacun est une vertu noble et essentielle, il doit être respecté.

Que ce soit celui d’un adulte ou d’un autre enfant.

 

Conséquences :

  • Un temps de réflexion d’une  minute, à l’écart sur le point « colombe » de la classe.
  • Celui qui se moque prend sa place.
  • Les excuses auprès de l’adulte sont un minimum.
  • Une réparation ou une adaptation sera éventuellement imposée selon la nature des faits.

 

Article 3 : Les locaux, le mobilier et le matériel mis à la disposition de chacun nécessitent le respect afin que chacun puisse en jouir de manière complète, efficace et continue.

 

Conséquences :

Chaque manquement sera présenté au responsable du lieu ou du matériel qui jugera de la gravité et de la suite à donner ou qui en référera à la direction ou au P.O. . Réparer voire payer, quand c’est possible, seront les sanctions ordinaires. Si ça ne peut être réparé de cette manière, la direction proposera une autre piste.

Les parents seront évidemment mis au courant des faits et conséquences.

 

 

Article 4 :

 

Le respect de l’horaire, c’est le respect de l’autre et de son travail, mais également le respect de soi et de ses capacités d’action. Ce savoir-vivre doit être respecté.

 

Conséquences : En cas de manquement exceptionnel, les parents adresseront une justification écrite (pour ne pas perturber la classe davantage.)

En cas de manquements répétés, la direction signalera ceux-ci aux adultes responsables et le cas échéant, se permettra d’en référer à l’inspection.

 

Voici l’horaire actuel, toute modification sera communiquée via le « trans-parents » :

 

Lundi, mardi, jeudi et vendredi :

07h00 : garderie.

8H15 – 8H30 : lien famille-école (les enseignants insistent pour que ce moment de relations enseignants-parents ne dépasse pas 8H30 et sont prêts à accepter un rendez-vous pour des entretiens plus conséquents. Merci de permettre que dès ce moment, seules les relations enfant-enfants et enseignants-enfants soient en vigueur. Priorité à l’accueil des enfants !

8H30 : Début de l’intimité de la classe.

12H10-13H20 : Dîner puis récréation.

Fin des cours à 15H25

15H45 : Début de la garderie payante

 


Le mercredi :

07h00 : garderie.

8H15 – 8H30 : lien famille-école

8H30 : Début de l’intimité de la classe.

12H10 : fin des cours

12H30 : fin de garderie enseignant, début garderie payante  à la garderie communale.

 

Horaire de gymnastique et de natation : se référer au calendrier (reçu en début d’année).

 

Article 5 :

 

Pour bien travailler, il me faut du matériel personnel (crayon, latte,…).

Il doit être prêt à l’usage et en bon état au moment voulu.

 

          Le matériel de gymnastique (short, t-shirt, pantoufles de gym ou baskets, dans un sac spécifique) et de piscine (maillot (pas short de plage), bonnet en silicone, en font partie.

          Les accessoires excentriques ne sont pas souhaités, ils ne permettent pas de se concentrer.

            Les objets de valeur sont proscrits. (Tout ce qui empêche d’apprendre est interdit.)

 

 

 

Article 6 :

 

Le respect des règles propres à chaque lieu est fondamental.

 

Chaque lieu qui comporte un règlement spécifique verra celui-ci affiché à un endroit visible.

 

Cour de récréation :

Des zones « ballon autorisé ou interdit » « courir autorisé ou interdit  », « crier autorisé ou interdit » sont définies spécialement et  identifiables par des tracés sur le sol.

Il est interdit de sortir de la cour sans l’autorisation d’un adulte présent.

Il est interdit de grimper sur les barrières et les murs constituant les limites.

Il est interdit de se pendre aux anneaux de basket et aux filets de but.

Il est interdit de lancer des objets autres que balles, ballons, volants

et autres accessoires de jeux destinés à être lancés.

Nous privilégions les jeux collectifs et sociaux, d’autre part, nous considérons que l’ennui est source de créativité. Dès lors, des jeux comme (game-boy, baladeur,…) ne trouvent pas leur place à l’école.

Tout jeu qui n’a pas été reconnu et accepté dans ses règles par la communauté via le cercle est interdit.

Tout livre qui n’est pas à destination pédagogique et dont les valeurs ne rejoignent pas le projet éducatif est interdit.

Le « web » également est un lieu où l’école est sa communauté doit être  respecté. Tout abus sera poursuivi.

 

Conséquences :

  • Un temps de réflexion d’une durée du sablier.
  • Celui qui se moque prend sa place.
  • Les excuses auprès de l’adulte sont un minimum.
  • Une réparation sera éventuellement imposée selon la nature des faits.
  • L’objet litigieux sera confisqué puis remis aux parents.

 

 

Zone des toilettes : Elles doivent rester un lieu de respect, de propreté et d’intimité.

Le stationnement et jeux sont interdits dans ces zones, délimitées par les lignes rouges.

Conséquences :

  • Un parcours sur le labyrinthe de la cour est imposé.

 

Zone entrée de l’école :

Le stationnement et jeux sont interdits dans ces zones, délimitées par les lignes rouges.

Conséquences: Les enfants doivent aller marcher sur le serpent avant d’aller rejoindre leur jeu.

 

Article 7 :

 

Les règles de vie décidées par le conseil des enfants doivent être respectées.

Conséquences : (voir chapitre règles de vie).

 

Article 8 : Chaque zone de la cours a sa propre spécificité : les ballons sont pour le terrain de foot, de basket et de volet, sur ces zones, on peut courir. Sous le préau, il est interdit de courir, crier ou jouer au ballon.

Conséquence : un temps d’arrêt pour reformuler la règle dépassée.

 

Article 9 : Le moment de rassemblement dans la cours, en fin de récré, avant de rentrer en classe, est un temps de réappropriation de soi, de re-centration. Le silence et la maitrise de soi  sont exigés de la cour jusqu’à la classe. « Je me mets en condition pour apprendre. »

 

NOS REGLES DE VIE

 

Ces règles concernent :

La vie communautaire,

La gestion des ressources,

La gestion de l’espace,

La gestion du temps libre,

La gestion des conflits.

 

Elles font l’objet de l’éducation à la citoyenneté. Elles sont rédigées en communauté par le biais des cercles, elles sont évolutives en fonction des problèmes rencontrés. Elles sont donc vivantes, peuvent être ajustées ou améliorées.

Si vous désirez les connaître, elles sont affichées dans chaque local, car chaque local peut avoir ses règles propres.

Elles sont rédigées positivement sous différentes formes afin qu ‘elles aient du sens pour elles-mêmes car il ne s’agit pas d’interdire mais d’ouvrir à la liberté, à l’autodiscipline.

 

Les sanctions : En rapport avec ces règles, elles seront elles aussi prononcées par le cercle. Elles tentent de rester en rapport avec le problème et doivent rester avant tout constructives et dissuasives. Elles ne font pas l’objet d’un coup de tête mais d’une mûre réflexion du cercle pour compléter un manque nécessaire à la vie communautaire.

Elles existent dans l’absolu mais ne sont pas systématiques. Leur existence est rare et exceptionnelle. Elles donnent droit à la défense et sont, elles aussi, sujettes à amélioration ou suppression.

 

Les règles de vie en vigueur actuellement qui ont déjà fait l’objet de concertation avec les enfants sont jointes au document : Charte de vie.

 

Que fait-on en cas de problème ?

 

Procédures à suivre en cas de problème :

 

  1. Procédure ordinaire recommandée :

    1° On essaie le dialogue (à l’amiable).

    2° Si on n’y arrive pas, on demande l’arbitrage d’un adulte qui aide à rétablir

    le dialogue pour que les enfants trouvent une solution ensemble.

  2. Procédure extraordinaire :

    Si la procédure A n’a pas été suivie, prévenir l’adulte qui écoute et s’en réfère

    au règlement affiché.

  3. Procédure exceptionnelle :

     

    En cas de violence aiguë physique ou verbale, ou de problème causé à toute la communauté,  l’adulte contacte la direction qui entame la démarche suivante :

     

    La direction ou un enseignant rencontre les enfants concernés. Au terme de cet entretien,

    selon l’importance des faits, une des deux procédures suivantes sera suivie:

     

    1 ière procédure exceptionnelle :

     

    1. Pour donner à chacun l’occasion de s’exprimer, de déposer ses sentiments et de prendre du recul avec l’incident, la direction ou enseignant invite les enfants en conflit à écrire:

      1° ce qui s’est passé ;

      2° leur ressenti ;

      3° leurs excuses à l’autre ;

      4° ce qu’ils peuvent faire à l’avenir pour éviter le conflit ;

      5° s’il y a eu une victime, une procédure est prévue pour que celle-ci se sente reconnue et entendue dans son état et ses besoins nécessaires pour pouvoir passer à autre chose (réparation).

    2. Chacun remet son document à la direction ou l’enseignant qui photocopie les différents écrits sur un même document. L’adulte remet une copie à chacun afin qu’ils en prennent connaissance et afin d’en garder une trace ‘pour ne pas oublier’.

    3. Si l’incident est clos de cette manière, on en arrête là. Si quelqu’un veut ajouter quelque chose, on reprend le dialogue en vue d’une réconciliation ou d’une solution acceptée par les différentes parties. S’il y a eu une victime, ne réparation est accordée à la victime.

    4. En cas de récidive, un travail d’utilité collective sera imposé.

       

      2me procédure exceptionnelle :

       

  1. Information aux parents dès que possible.

  2. L’équipe des enseignants se réunit en conseil avec les personnes concernées pour étudier le problème, chercher des solutions, décider des réparations et des informations et prendre des sanctions. Le conseil peut s’adjoindre, en partenariat, selon les cas et dans un but préventif et éducatif : le P.O., le P.M.S, la police locale et d’autres partenaires qu’il jugera à propos.

     


 

Règlement des études

 

A. Les besoins de l’homme à promouvoir chez l’élève.

 

L’homme est un être de communication, c’est-à-dire gestionnaire du langage oral, écrit, médiatique et relationnel.

Ce dernier aspect nous semble mériter une attention particulière car il est essentiel à la construction du bien-être, du bonheur personnel et des relations harmonieuses.

 

L’homme est un être de travail : chacun a en lui un besoin d’activité, nécessaire à son équilibre. Il doit donc lui être possible de développer au maximum ses potentialités, tant intellectuelles que manuelles et artistiques et ce à tous instants et en tous lieux.

 

L’homme est un être de jeu.

Le jeu est source d’équilibre parce qu’il est régénérateur et fonction d’apprentissage, de dépassement personnel et social, de construction individuelle.

 

L’homme est un être de fête., depuis toujours et dans toutes les civilisations.

C’est un moment de re-connaissance indispensable à la cohésion sociale. Elle rythme les étapes importantes de la vie.

 

Ces besoins seront mis en valeurs par le respect des droits et des devoirs des élèves et les travaux, tâches et activités qui en découlent.

 

B. Les droits des élèves.

 

Chaque élève a le droit à l’erreur et d’être différent, de penser autrement.

Respect des droits

- à l’erreur : l’erreur est inhérente à l’apprentissage, elle permet de relancer le défi et de réajuster ses conceptions et perceptions. Elle est un moteur et non un frein.

- à la différence : la différence est richesse dans la vie mais aussi dans l’apprentissage parce qu’elle ouvre à de nouvelles conceptions et perceptions. Elle est facteur d’équilibre et de dépassement personnels. Elle est un point d’ancrage et de rencontre.

De ces droits découle le respect des rythmes. Pas de redoublement avant l’évaluation certificative de sixième. Exceptionnellement, une année complémentaire peut faire l’objet d’une décision du conseil de classe.

Ces droits ne peuvent être porteurs, source d’épanouissement, de croissance que s’ils sont associés aux devoirs de l’élèves.

 

 

C. Les devoirs des élèves

 

Les devoirs des élèves sont définis par les critères d’un travail scolaire de qualité, les tâches exigées, les outils exigés et le règlement d’ordre intérieur.

 

1.° Critères d’un travail scolaire de qualité .

 

Un travail scolaire de qualité est un travail qui répond aux critères suivants :

 

- l’enfant s’y défie, se pose des questions, analyse, observe, organise;

- l’enfant remet en question ou organise ce qu’il a déjà en lui;

- l’enfant esquisse une trace de sa découverte (au brouillon) tout en ayant droit à l’erreur et à une vision personnelle et différente;

- l’enfant témoigne d’une volonté de bien faire, de réfléchir de manière pertinente;

- dans la phase de communication à l’autre, l’enfant montre une volonté de tenir compte du récepteur et de la cohérence entre la forme, le fond et l’objectif (le type d’écrit);

- l’enfant utilise des référents, vérifie, fait preuve du doute constructif; l’enfant confronte ses représentations à celles des autres.

 

ACCUEIL DU MATIN:

C’est un moment « parents admis » prévu dans la classe avant les cours.

Il a une triple mission :

  • Permettre une transition harmonieuse entre la maison et l’école.
  • Installer son enfant en toute sérénité dans la classe.
  • Prendre rendez-vous pour un entretien ou déposer une communication urgente.

Il est strictement prévu de 8h15 à 8h30. Au delà, il nuit à l’intimité de la classe !

Une sonnerie, un chant ou une musique signalera aux parents, qu’il est temps de quitter l’école.

Priorité à l’accueil des enfants.

 

ARRIVEES TARDIVES :

Etant donné qu’elles perturbent l’intimité de la classe, elles doivent être évitées.

Si par accident elles surviennent, elles doivent être exceptionnelles, discrètes et rapides.

Un justificatif écrit plutôt qu’oral !

Ce comportement met à mal le principe que l’enfant vient à l’école pour apprendre.

En cas de manquements répétés, la direction signalera ceux-ci aux adultes responsables

et le cas échéant, se permettra d’en référer à l’inspection.

 

ABSENCES :

Dès 6 ans, tout enfant est soumis à l’obligation scolaire et les parents doivent justifier les absences soit par une autorité compétente (médecin, administration, …), soit par un mot parental. Cependant, seules 9 demi-journées par an pourront relever d’un justificatif écrit par les parents. Au delà, la famille s’expose à une intervention écrite recommandée du ministère.

 

 

BULLETINS :

 

Un bulletin situant l’évaluation des compétences observées durant la période est  transmis 3 fois par an. (Noël, Pâques et juin)

Un bulletin situant la construction de l’autonomie de l’enfant et son implication dans ses apprentissages est remis 2 fois par an (Toussaint-Carnaval).

 

 

TRAVAIL A DOMICILE

 

Cycle 2 :

  • Entretenir le lien avec l’école : lecture avec les parents, retour sur la journée vécue.
  • Les valises : elles contiennent du matériel didactique pour s’entrainer à domicile sur des notions travaillées en classe. Elles sont reçues à tour de rôle pendant une période limitée (semaine).

 


Cycle 3 :

  • Journal de bord : Il contient ce qui est attendu de l’enfant après l’école en sachant que le devoir principal de l’enfant est d’être prêt, en arrivant à l’école, à entreprendre une journée d’apprentissage et de disposer de ses outils personnels.
  • Un travail par semaine qui peut être réparti et qui doit pouvoir être fait de manière autonome.

 

Cycle 4 :

Plusieurs tâches  par semaine qui peuvent être réparties et qui doivent pouvoir être réalisées de manière autonome. Il s’agit d’un entraînement à domicile qui est occasionnellement partagé en classe.

 

ADAPTATIONS SPECIFIQUES :

Chaque enfant est différent et reçoit un accompagnement adapté. Les adaptations sont construites par l’équipe pédagogique. Si elles viennent de l’extérieur, elles sont soumises à la décision du conseil de classe. Elles s’intègrent dans le projet global de l’école.

 

SUIVI LOGOPEDIQUE :

Il est officiellement autorisé et organisé pendant les cours dans le cadre du projet d’intégration

uniquement pour les enfants qui y sont inscrits.

Le personnel engagé dans ce cadre ne pourra prendre en charge d’autres types de demandes.

 

Les prises en charge logopédiques extérieures sont soumises au décret.

 

REDOUBLEMENT :

Les décrets visent à éviter le redoublement.

Une seule année complémentaire peut être envisagée entre la 1ière maternelle et la 2ième primaire ainsi qu’une dernière possible entre la 3ième et la 6ième primaire.

Ces avis sont émis par le conseil de classe (PMS et équipe pédagogique de l’école). Les parents restent, comme le prévoit le décret, porteurs de la décision finale.

 

DIPLOME :

 

CONDITIONS pour obtenir son diplôme (CEB)

 

C’est le conseil de classe, composé de la direction et des enseignants, qui attribue le certificat d’étude de base (CEB).

Cette commission statue, après le 20 juin et avant la fin de l’année scolaire, sur l’attribution de ce certificat et ce, au vu des éléments suivants :

  • Le dossier de l’élève comprenant la copie des bulletins des deux dernières années de la scolarité primaire tels qu’ils ont été communiqués aux parents ainsi qu’un rapport du titulaire avec son avis favorable ou défavorable quant à l’attribution du CEB, 

  • Le chef d’œuvre réalisé et présenté en fin de scolarité.

  • Les copies de l’examen interdiocésain.

     

    Les décisions sont prises en conformité avec les socles de compétences (Décret du 26/04/99), à la majorité des voix. En cas de parité, le président décide. (AGCF DU 03/05/99).

     

    Si un enfant fréquente l’école depuis moins de deux années scolaires, la copie des bulletins de l’année suivie chez nous sera seule prise en compte.

     

     

     

16:44 Écrit par Bernard Kersten dans Règlement d'ordre intérieur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Calendrier 2015-2016

 

Calendrier

des activités de l’année :

Bloquez vos agendas !

 

Balade omelette : 13/09/15

 

Réunion de parents : 15/09/15

 

Congé, conférence : 12 et 13/10/15

 

Fête de Noël : 17/12/15

 

Marche Adeps : 31/01/16

 

Fancy-fair : 01/05/16

 

Fête des chefs d’œuvre : 05/06/16

 

 

 

16:42 Écrit par Bernard Kersten dans Calendrier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |